Master Brand

Cinq conseils pour une bonne socialisation des chiots et l’entraînement à la socialisation

Partagez
Intro Text
Après bien des attentes, vous avez finalement ramené votre nouveau chiot à la maison. Félicitations! Jusqu'à présent, votre chiot a appris à agir par sa mère et ses compagnons de portée.

Mais à partir de maintenant, votre chiot attend de vous que vous soyez son leader. À chaque interaction, vous avez l'occasion d'apprendre à votre chiot les bonnes manières de se comporter chez vous en tant que nouveau membre de votre famille.

Cela peut sembler accablant au début, mais les chiots souhaitent plaire. Avec de la patience et de la constance, vous verrez des résultats. Vous y arriverez!
Content
Image
sleeping dog

L'accueil de votre nouveau chiot dans votre foyer comporte des défis. C'est un très grand changement pour tout le monde! Prendre les bonnes mesures pour acclimater votre chiot à son nouvel environnement peut l'aider pour développer l'obéissance de base et l'encourager dans son comportement futur et son éducation à la socialisation.

1. Introduire votre chiot dans son nouveau foyer

Le premier jour avec votre nouveau chiot peut être exigeant, tant pour vous que pour votre chiot. Il peut être tentant de faire venir tous vos amis pour qu'ils rencontrent votre nouveau bébé, mais résistez à cette envie. Votre chiot ne vous connaît pas, ni votre maison, donc il ne sait pas encore ce qui est sûr. Tout lui estétranger. Il vient peut-être juste d'être séparé de sa mère et de ses frères et sœurs. C'est déjà beaucoup à encaisser pour son cerveau. Il est donc préférable de limiter au maximum les stimuli inutiles.

Prenez plutôt le temps de bien présenter votre nouveau chiot à son nouveau foyer et aux personnes qui y vivent. Le dressage devrait commencer dès le premier jour. Cela vous aidera à mieux vous comprendre et amorcer une bonne communication.

Prenez les mesures suivantes au cours de la première journée pour aider votre chiot à se sentir à l'aise dans son nouvel environnement :

  1. Présentez votre chiot à tous les membres de la famille et faites-lui visiter son nouveau foyer en début de journée.
  2. Présentez-lui son espace pour dormir et son lit.
  3. Montrez-lui l'espace ou la zone extérieure où il fera ses besoins.
  4. Laissez à votre chiot tout le temps nécessaire pour explorer son nouvel environnement pendant que vous le supervisez.
  5. Commencez à utiliser le nom de votre chiot. Si vous n'avez pas encore choisi de nom, essayez de le faire le plus tôt possible afin qu'il s'habitue à être attentif lorsque vous l'appeler.

2. Aidez-le à s'installer le premier soir

La première nuit peut être effrayante pour votre chiot. Prendre des mesures pour créer un environnement sûr et confortable peut faciliter les choses. Laissez une faible lumière et allumez une radio pour aider à masquer les nouveaux sons ou images potentiellement effrayants que votre chiot pourrait percevoir. Placez quelques jouets et un vieux T-shirt que vous avez porté récemment dans leur cage ou leur espace. Cela permettra de créer un lieu chaleureux, confortable et sûr et l'aidera à se familiariser encore plus avec votre odeur.

Rappel : Ce fut un grand jour pour vous deux, alors les cris pour attirer votre attention sont normaux les premières nuits. Résistez à la tentation de réconforter immédiatement votre chiot lorsque vous l'entendez pleurer. Bien qu'il soit naturel pour les chiots de pleurer dans un nouvel environnement, ne le visitez que lorsque ses pleurs cessent, afin qu'il sache que vous n'êtes pas loin. Vous ne voulez pas apprendre à votre chiot que les pleurs sont récompensés par une attention immédiate. Attendez plutôt que votre chiot se calme avant d'aller le voir, afin qu'il commence à apprendre que rester calme est plus gratifiant.

L'utilisation de phéromones canines peut aider certains chiots à s'adapter plus rapidement à leur nouvel environnement. Demandez conseil à votre professionnel de la santé animale ou à votre vétérinaire.

Remarque : avant de vous coucher, n'oubliez pas de le laisser sortir. En règle générale, pendant la journée où votre chiot est actif et éveillé, il ne peut contrôler sa vessie qu'une heure pour chaque mois de son âge. Ainsi, si votre chiot a trois mois, il ne peut se retenir que pendant environ trois heures. En général, ils peuvent tenir un peu plus longtemps la nuit lorsqu'ils dorment, mais il est bon de les laisser sortir pour faire pipi avant de se coucher. Avec le temps, vous apprendrez à distinguer les gémissements de votre chiot lorsqu'il veut simplement attirer votre attention... et les pleurs qu'il émet lorsqu'il doit sortir. Plus vous répondez à leur besoin d'y aller, plus vite il sera propre.

3. Commencez tout de suite l'entrainement à la propreté

Un bon comportement repose sur un bon programme de dressage, ce qui signifie que les chiots doivent être dressés à la maison le plus tôt possible. Les chiots doivent sortir après :

  • Avoir dormi
  • Avoir mangé
  • Avoir bu
  • Avoir joué
  • Lorsqu'ils sont excités

Après l'un de ces événements, emmenez-le dehors (ou, si vous vivez en appartement, sur son tapis à pipi ou son faux bac à herbe) pour qu'il apprenne où aller.

Récompenser les bons comportements par un renforcement positif. Utilisez des mots d'encouragement, des caresses et des friandises, mais ne punissez jamais ce que vous ne voyez pas. S'ils font une erreur, il suffit de nettoyer, mais ne dites rien. Ne frottez pas le nez de votre chiot dans leur dégât et ne le giflez pas. La punition ne sert pas à l'entraînement et les cris ne font que l'effrayer.

4. La socialisation des chiots

Il est important de socialiser votre chiot le plus tôt possible. La socialisation est une étape importante pour s'assurer que votre chiot interagit correctement avec les autres humains, les chiens et les nouvelles situations.

Il peut être difficile de socialiser correctement votre chiot, mais les conseils suivants peuvent vous aider à prendre un bon départ :

  • Le ton de votre voix, votre langage corporel et votre niveau de stress ont une incidence sur la façon dont votre animal réagit, alors donnez toujours le bon exemple et restez calme.
  • Introduisez tôt de nouvelles expériences comme les chariots de supermarché, les tondeuses à gazon ou les souffleuses à neige, les camions, les motos et les camions à ordures afin qu'il n'en ait pas peur plus tard dans sa vie. Si votre chiot devient nerveux ou agité, ne récompensez pas cette anxiété en étant trop réconfortant et rassurant. Votre apaisement pourrait finir par renforcer sa peur! Attendez plutôt que votre chiot soit plus calme, puis récompensez ce changement de comportement.
  • La rencontre avec d'autres animaux peut être stressante, alors permettez aux animaux de s'observer mutuellement à une distance sûre et ne forcez jamais les animaux à se rapprocher. Les chiots apprennent beaucoup des autres animaux, même lorsqu'ils les observent à distance. Vérifiez toujours avec l'autre propriétaire de l'animal avant de permettre à votre chiot d'aller à la rencontre d'un autre chien.
  • Présentez votre chiot à autant de nouveaux personnes et de chiens que possible et récompensez-le toujours pour ses réactions positives. Il peut s'agir de personnes handicapées utilisant des cannes ou assises dans des fauteuils roulants ou des scooters et des personnes tenant un parapluie ou portant un chapeau. Votre chiot apprendra rapidement que les humains sont de toutes formes, de toutes tailles et de tous âges.
  • Votre chiot doit être encouragé à rencontrer et à passer du temps avec les enfants. Choisissez soigneusement les enfants que vous présentez à votre chiot à ce stade. Il est important que les premiers enfants que votre chiot rencontre soient doux, calmes et respectueux de ses limites. Il convient d'éviter les tout-petits imprévisibles.
  • Il est également important d'initier votre chiot à une grande variété de tailles et de races de chiens. Les séances de socialisation pour chiots sont des endroits idéaux pour présenter votre chiot à d'autres chiens. Vous serez guidé dans votre dressage et pourrez rencontrer d'autres propriétaires de chiots. Vous pouvez même planifier de futurs moments de jeux pour les chiots.

Remarque : demandez à votre vétérinaire quand votre chiot pourra commencer à se socialiser en toute sécurité.

Assurez-vous d'abord que votre chiot est à jour dans ses vaccinations et sa protection contre les parasites.

5. Fates des visites chez le vétérinaire une expérience positive

Les mesures préventives importantes comme les vaccinations, les traitements vermifuges, la prévention des infestations de parasites et le micropuçage sont généralement effectuées lors de votre première visite chez votre vétérinaire. Avec toutes les odeurs étranges et les animaux, une visite chez le vétérinaire peut être stressante pour vous et votre chiot, mais il peut en être autrement.

Essayez de faire de ces premières visites chez le vétérinaire une expérience amusante. Offrez des friandises au chiot ou des croquettes de sa nourriture habituelle pendant sa visite. Cela peut aider à créer une association positive avec les visites chez le vétérinaire.

Enfin, si vous éprouvez des difficultés avec le comportement de votre chiot, vous devrez peut-être consulter un professionnel. Demandez à votre vétérinaire de vous conseiller sur le dressage comportemental.

Partagez