Master Brand

Quatre façons de protéger votre chien contre les piqûres de tiques

Partagez
Intro Text
Protéger votre chien contre les tiques signifie d'être vigilant et peut-être même d'utiliser un traitement anti-puces toute l’année. Découvrez les quatre étapes essentielles pour protéger votre chien contre les tiques.
Content
Image
Chien dans les champs

1. Choisissez la protection contre les tiques et les puces qui vous convient le mieux, à vous et à votre chien.

La protection est une étape importante dans la lutte contre les tiques. Réduire les piqûres de tiques réduit aussi le risque de maladies transmises par les tiques, comme la maladie de Lyme (borréliose) et l’anaplasmose. Assurez-vous d’utiliser une protection efficace contre les tiques pour les chiens à longueur d’année. Un produit comme K9 Advantix®II est un traitement contre les puces et les tiques qui réduit les piqûres de tiques et tue les tiques au contact.

Apprenez-en plus sur les avantages et les inconvénients de chaque type de produit :

Produits à croquer contre les puces et les tiques pour chiens

Avantages :

  • Rapide et facile à administrer;
  • Laisse peu de place à l’erreur, cependant, le chien peut vomir le comprimé après le traitement.

Désavantages :

  • Les tiques doivent piquer l’hôte pour être tuées;
  • Ne réduit pas le nombre de piqûres de moustiques ou de mouches d’étable;
  • Les propriétaires doivent se rappeler d’administrer les comprimés régulièrement et s’assurer que leur chien ne les vomit pas.

Pulvérisateur

Avantages :

  • Fonctionne rapidement.

Désavantages :

  • Doit être appliqué sur tout l’animal, en mouillant le pelage;
  • L’application peut s’avérer fastidieuse et longue, et elle est plus susceptible d’entraîner une erreur de la part du propriétaire.

Traitement topique

Avantages :

  • Fonctionne rapidement;
  • Facile à appliquer pour la plupart des chiens et des propriétaires.
  • Contrairement à la plupart des traitements topiques, K9 Advantix®II réduit également les piqûres de moustiques et de mouches d’étable et tue au contact.

Désavantages :

  • Certains propriétaires d’animaux estiment que les traitements topiques sont plus difficiles à appliquer
  • Bien que certains traitements topiques offrent un effet durable contre les tiques, les propriétaires doivent se souvenir de les appliquer régulièrement, généralement une fois par mois.

Quel que soit votre choix, il est utile de discuter de votre calendrier de traitement avec votre vétérinaire et de savoir si la solution doit être utilisée toute l’année pour protéger votre chien.

2. Examinez régulièrement votre chien pour dépister la présence de tiques

Tous les chiens, surtout ceux qui ont tendance à se promener dans les herbes hautes ou les buissons touffus, doivent être examinés tous les jours pour vérifier qu’ils n’ont pas attrapé de tiques. Observez bien le cou de votre chien (surtout sous son collier), sa tête, ses oreilles, ses pattes et entre ses orteils. Pour en savoir plus, consultez le guide suivant sur la façon de trouver et d’identifier les tiques sur votre animal de compagnie.

N’oubliez pas que les piqûres de tiques sont difficiles à détecter, car les tiques se laissent tomber du chien après avoir nourri. Les piqûres de tiques ne causent pas non plus de démangeaisons, donc à moins que vous ne puissiez voir la tique sur votre chien, vous ne saurez probablement pas qu’il a été piqué. C’est pourquoi, si votre chien fréquente des terrains gazonnés ou boisés, il est très important de vérifier qu'il n'a pas de tiques après chaque promenade.

3. Connaissez les endroits où les tiques aiment se cacher

Le milieu de prédilection des tiques dépend de son espèce. Il existe environ 40 espèces de tiques au Canada. Votre chien peut attraper des tiques dans les champs, les jardins, les parcs et les zones boisées. Les régions où les populations de cerfs sont importantes sont particulièrement risquées. Ce ne sont pas toutes les tiques qui portent la maladie de Lyme, mais il y a des tiques porteuses de cette maladie partout au Canada. Pour en savoir plus, visitez le site :

https://canlyme.com/fr/mesures-preventives-contre-la-maladie-de-lyme/les-zones-a-risque/

4. Traitez votre jardin contre les tiques

Les tiques peuvent se trouver n’importe où… y compris dans notre cour. Les tiques préfèrent les arbustes touffus et les endroits couverts d’herbes hautes, il faut donc tondre, désherber ou tailler votre pelouse pour les garder à l’écart. Il peut également être utile de repousser les tiques naturellement avec les plantes qu’elles n’aiment pas, comme l’ail, la lavande, la sauge et la menthe. Vous pouvez aussi vous servir d’autres pulvérisateurs et répulsifs à tiques écologiques dans votre jardin.

Tags
Partagez